LES ORCHIDÉES DE MADAGASCAR

Sommaire




carte phytogéographique


Liste des orchidées de Madagascar par ordre alphabétique


Aeranthes ambrensis à Aeranthes ramosa


Aeranthes ambrensis Toill.Gen., Ursch & Bosser (1960)

Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Description

Petite plante épiphyte récoltée par M Bégué pour le jardin botanique d'Antananarivo en 1952 et décrite par Jean bosser en 1960.
Plante acaule de 15 cm de haut; 5 feuilles ligulées, fines et souples à nervure dorsale un peu saillante de 10 à 12 cm de long sur 1 à 1.1 cm de large, inégalement bilobées en leur extrémité, obtuses; inflorescence pendante de 20 à 25 cm de long parfois divisée simplement, bractée ample ovale aigue de 6 à 7 mm de long sur 3 à 4 mm de large dépasant largement l'ovaire, portant de 7 à 9 fleurs; fleurs petites blanc-verdâtres, groupées en faux épis terminaux; sépale dorsal lancéolé subaigu de 8 sur 3 mm; sépales latéraux de 7.5 à 8 mm de long, dilatés en leur partie interne puis acuminés; labelle ovale aigu de 7 mm de long sur 4 mm de large, concave, callus basal; éperon court et cylindrique de 10 mm de long.

Origine géographique:

Plante épiphyte en forêt tropicale humide, région Nord, uniquement connue en Montagne d'Ambre de 800 à 1200 m.

Floraison à Madagascar en juillet.

Culture:

Sans doute et de façon empirique sur plaque, en pot, compost épiphyte à granulométrie assez fine, lumière moyenne, serre intermédiaire.

Aeranthes angustidens H. Perrier. (1938)

Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Description

Plante épiphyte acaule de grande taille; racines assez fines; feuilles allongées assez étroites de 25 à 32 cm de long sur 2 à 3 cm de large, bilobées en leur extrémité, lobes obtus et égaux; inflorescence grèle très longue de 50 à 70 cm, pendante pérénne et refleurissant à chaque saison, se ramifiant avec le temps, portant au sommet de 2 à 3 fleurs verdâtres assez grandes; sépale dorsal lancéolé très aigu de 37 mm de long sur 7 mm de large; sépales latérauxaussi long et très dilaté en leur partie interne puis acuminés; pétales aussi longs que les sépales, longuement acuminés; labelle largement oavale-oblong quadrangulaire brusquement acuminé de 40 à 45 mm de long sur 14 à 16 mm de large; éperon cylindrique de 12 mm de long.

Origine géographique: Epiphyte des troncs, région Centre et Est, Antananarivo (?), Fianarantsoa, Toamasina, confluent de l'Onive et du Mangoro, à 700 m d'altitude, en forêt tropicale humide sempervirens

Floraison à Madagascar en janvier février.

Culture:

Empirique, sur plaque en raison des hampes florales, lumière moyenne, serre intermédiaire

Aeranthes antennophora H. Perrier. (1938)

Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Description:

Plante épiphyte acaule; de 6 à 7 feuilles ligulées, de 30 à 40 cm de long sur 2 à 2.5 cm de large, inégalement et fortement bilobées au sommet, lobes obtus; inflorescence grèle, pendantes simples ou peu ramifiées, lachement pauciflores de 30 cm de long, plus courtes que les feuilles, gaines des pédoncules plus courtes que les entrenoeuds, bractée de 5 mm, plus courte que l'ovaire; grandes fleurs verdâtres et pâles; sépales très longs de 9 à 12 cm, acuminés de 7 à 8 cm, en pointe filiforme, sépale dorsal ovale-oblong 15mm de long sur 10 mm de large, les latéraux très dilatés en avant formant un large lobe obtus, les nervures suivant le bord coudé; pétales comme le sépale dorsal, plus petits de 45 mm de long sur 8 mm de large, acumen compris ces derniers sont paralelles et sérrés par rapport au plan médian; labelle ovale de 2 cm de large profondément cordé à la base acuminé en une pointe de 15 à 18 mm de long; éperon de 13 à 15 mm de long.

Origine géographique:

Plante épiphyte sur les troncs des arbres couverts de mousses et de lichens, Madagascar, régions Centre Est et Nord, 1000 m, Andasibe dans le de bassin de l'Onive,(Toamasina), Antsirana et Grande Comore.

Floraison à Madagascar en février.

Culture:

Sur plaque, ou en pot suspendu, compost épiphyte à granulométrie assez fine, lumière moyenne, serre intermédiaire chaude.

Aeranthes bathieana Schltr. (1925)

Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Description

Plante épiphyte subacaule, tige courte de 5 cm épaisse de 8 à 10 mm; plurifoliée jusqu'à 12 feuilles, oblongues-ligulées ou ovales-éliptiques de 5 à 6 cm de long sur 1.3 à 1.7 cm de large, inégalement bilobées en leur sommet, charnues coriaces; inflorescence dressée, rigide de 6 à 15 cm , dépassant les feuilles, de 1 à 4 fleurs, bractées plus longues que l'ovaire; fleurs petites blanches aux extrémités jaunâtres; sépales de 14 mm de long ovales-éliptiques, longuement acuminés, obtiuscules; pépales de 12 mm de long semblables aux sépales, ovales-éliptiques; labelle ovale-subcarré, obtus-apiculé au sommet, orné au dessus de 2 costules courtes; éperon conique-cylindrique de 5 mm de long.

Origine géographique:

Plante épiphyte en forêt de montagne sur les troncs des arbres couverts de mousses et de lichens, forêt à sous-bois herbacé, région Centre, uniquement connue dans le massif de l'Ankaratra 2000 m, Manjakatombo, Antananarivo.

Floraison à Madagascar en janvier février.

Culture:

Sans doute et de façon empirique sur plaque, en pot, compost épiphyte à granulométrie assez fine, lumière moyenne, serre froide.

Aeranthes carnosa Toill.-Gen., Ursch & Bosser (1960)

Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Description

Plante épiphyte subacaule; 4 feuilles coriaces étroites, ligulées de 15 à 32 cm de long sur 2 à 3 cm de large, inégalement bilobées; inflorescence pendante de 20 à 70 cm, simple ou peu divisée, de 1 à 3 fleurs vertes; sépale dorsal ovale-lancéolé de 21 à 24 mm de long sur 9 à 10 mm de large; sépales latéraux de 23 à 30 mm de long sur 15 mm de large dans leur partie la plus dilatée terminés par un acumen épais et obtus; pétales ovales-lancéolés de 20 à 22 mm de long sur 8 mm de large subcarrés-acuminés, acumen épais et obtus; labelle large, obovale, de 23 à 30 mm de long sur 13 à 18 mm de large, subacuminé; éperon de 7 mm à 8 mm de long sur 4 à 4.5 de large, claviforme dilaté et globuleux.

Origine géographique:

Plante épiphyte des troncs d'arbres couverts de mousses et de lichens, forêt à mousse, régions Est, altitudes basses et moyennes au dessus de 300 m, Marontsetra, Toamasina.

Floraison à Madagascar inconnue.

Culture:

Empirique, sur plaque en raison des hampes florales, lumière moyenne, serre chaude.

Aeranthes caudata Rolfe. (1901)

Synonymes:

  • A. imerinensis H. Perrier. (1938)
  • Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description

    Plante épiphyte, tige de 15 cm de long; de 6 à 8 feuilles ligulées de 20 à 30 cm de long sur 2 à 4 cm de large; inflorescences pendantes, branchues de plus de 45 cm; bractées lancéolées-acuminées de 6 à 8 mm de long; fleurs vertes translucides assez grandes; sépales triangulaires-ovales de 11 à 12 mm de long sur 10 mm de large, longuement prolongés par un acumen filiforme (jusqu'à 6 cm de long); pétales semblables mais à acumen deux fois plus court; labelle largement rhomboïdal-éliptique de 40 mm de long sur 14 à 16 mm de large, courtement acuminé; éperon de 10 mm de long, cylindrique.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les branches et troncs d'arbres couverts de mousses, régions Centre, Nord et Est de 700 à 1500 m, en forêt tropicale humide sempervirens, Antananarivo, Fianarantsoa (Ranomafana), Toamasina, Antsiranana, Grande Comore.

    Floraison à Madagascar de janvier à avril, en Europe en juillet.

    Culture:

    Sur plaque en raison des hampes florales pendantes et très longues, lumière moyenne, serre intermédiaire-chaude.

    Aeranthes crassifolia Schltr. (1925)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description

    Plante épiphyte acaule; de 5 à 6 feuilles ligulées, charnues-coriace; inflorescences de 20 cm érigées simples ou peu branchues, grèles, partie florifère se développant progressivement, pauciflore; fleurs verdâtres de petite taille; sépales de 3 cm de long ovales à ovales-oblongs, très acuminés, les latéraux un peu dilatés sur le bord antérieur; pétales suborbiculaires longs de 18 mm, acuminés; labelle oblong-acuminé de 18 mm de long sur 8 mm de large; éperon presque droit, cylindrique obtus de 15 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les Tamariniers, au dessus de 200 m, région Nord, Antsiranana.

    Floraison à Madagascar en février.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte à granulométrie assez fine, lumière moyenne, serre chaude.

    Aeranthes denticulata Toill.-Gen., Ursch & Bosser (1960)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description

    Plante épiphyte acaule; de 4 à 5 feuilles oblongues-ligulées de 16 à 22 cm de long sur 3.5 à 4 cm de large, coriaces; assez fortement bilobées, légérement inégales; inflorescences pendantes de 16 à 22 cm de long simples ou parfois peu brachues, peuvent s'allonger jusqu'à une longueur de 1.3 m; fleurs vertes, jaunes aux extrémités; sépales dorsal ovale, subacuminé, de 23 à 26 mm de long sur 12 à 13 mm de large; sépales latéraux ovales, acuminés et mesurant au plus large de 22 à 24 mm de long sur 10 à 12 mm de large; pétales ovales aigus-acuminés de 22 mm de long sur 11 à 12 mm de large; labelle ovale-aigu de 22 à 28 mm de long sur 18 à 20 mm de large, concave à l'extrémité relevée, présente deux denticules divergentes caractéristiques à sa base, denticulé sur ses bords; éperon claviforme de 8 à 10 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte en forêt tropicale humide ombrophile d'altitude, régions Est, 1000 à 1500 m, route de Moramanga, Anosibe (Toamasina).

    Floraison à Madagascar de juillet à août.

    Culture:

    Sur plaque en raison des hampes florales pendantes, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes ecalcarata H. Perrier. (1938)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description

    Petite plante épiphyte récoltée par M Henry Perrier de La Bathie en 1932 et décrite en 1938, souvent branchue poussant en touffes sérrées de 10 à 18 cm de haut; tige nulle ou très courte de 3 cm maximum; feuilles très étroites, linéaires, graminiformes, de 3.5 à 12 cm de long sur 1 à 1.5 mm de large; inflorescences émergent de la base de la tige, filiforme, le plus souvent uniflore parfois 2 à 3 fleurs, pédoncule très fin de 4 à 10 cm de long avec de 4 à 5 bractées; petites fleurs de blanche à vert pâle; sépale ovale lancéolé, aigu de 3 à 5 mm de long sur 2 à 2.2 de large; pétale ovale acuminé de 2 à 3 mm de long sur 1.5 de large; labelle de petite taille, quadrangulaire, auriculé à sa base légérement acuminé obtus, de 1.8 mm de long sur 1.3 de large; colonne de 1.8 mm de long sur 1.2 de large, éperon très court, quasi inéxistant, réduit à une petite fossette, d'ou son nom d'épithète ecalcarata : sans éperon.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs des arbres couverts de mousses et de lichens, en touffes denses, régions Centre et Nord, 1200 à 1400 m, en forêt à mousse, Antananarivo, Fianarantsoa, Toamasina, Toliara, Mge d'Ambre.

    Floraison à Madagascar de décembre à juillet, en Europe de septembre à novembre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte à granulométrie assez fine, lumière moyenne, serre intermédiaire

    Aeranthes filipes Schltr. (1913)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte subacaule, tige de 2 à 3 cm de long, grèle; de 6 à 7 feuilles linéaires, ligulées de 20 à 25 cm de long sur 1.8 à 2.4 cm de large; inflorescences pendantes, filiformes de 10 à 20 cm de long, bractées acumisées très courtes, de 1 à 2 fleurs verdâtres, plutôt grandes (feuilles et fleurs de taille assez variable); sépale dorsal, de 2 cm de long, ovale-acuminé, acumen de 1/3 de la longueur totale; sépales latéraux long de 23 mm dilatés en leur bord antérieur; pétales elliptiques, très acuminés de 17 mm de long; labelle largement ovale, acuminé de 18 à 24 mm de long sur 10 à 15 mm de large, cordé à la base, 2 calli à la base; éperon droit de 12 à 15 mm de long; éperon droit de 10 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, sur les arbres bordant les torrents, vers 1400 m d'altitude,régions Centre partie Nord et Ouest, dans le massif de Manongarivo (Nord Ouest), en forêt sempervirente pluviale et humide Toamasina, Est et Sud Est Toliara.

    Floraison à Madagascar en mars

    Culture:

    Sur plaque, en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire à chaude.

    Aeranthes grandiflora Lindl. (1824)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Synonymes:

  • A. brachycentron Regel. (1891)
  • Description:

    Plante épiphyte acaule ou subacaule; de 5 à 7 feuilles ligulées et oblongues de 15 à 25 cm de long sur 3 à 3.5 cm de large, légérement coriaces, contractées et articulées à la base, inégalement bilobée au sommet; inflorescences pendantes, de 10 à 30 cm à 1 ou 2 fleurs, pédoncules entièrement recouverts par les gaines plus longues que les entrenoeuds, grandes fleurs verdâtres, l'extrémité de l'éperon jaunâtre; sépale dorsal de 5 à 5.2 cm de long en tout, ovale puis acuminé de 3 à 3.2 cm; sépales latéraux identiques et courtement soudés à leur base, dilatés sur leur bord antérieur et un peu sur le bord postérieur, longuement acuminés; pétales plus courts en lame ovale de 4 cm de long, longuement acuminés; labelle oblong-élliptique de 2.5 cm de long sur 2 cm de large, acuminé en pointe de 15 mm, quelques poils sur le palais; éperon étroit à la base puis brusquement dilaté et recourbé en avant en massue allongée et obtuse.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs, régions Centre, Sud Est et Est; Antsiranana, Toamasina, Tolianara, Toliara, Comores, du niveau de la mer à 1200 m, de la côte aux plateaux dans la forêt sempervirente pluviale et humide et de littoral.

    Floraison à Madagascar de juillet à décembre

    Culture:

    Un de plus bel Aeranthes mérite vraiment une place dans nos collections, sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire à chaude


    CAPSULES



    graine: grossissement x 40

    Photo Dominique Karadjoff

    Temps de maturation; 349 jours
    dimensions; longueur: 6,15 cm, largeur: 1.12 cm
    temps de germination: 50 jours, germe correctement sur milieu de Knudson C orchids modifié ou M&S sel à 50 % ou un milieu spécial semis orchidées.

    Aeranthes henrici Schltr. (1925)

    Cette espèce a été récemment sortie du genre Aeranthes pour être placée sous la nomination de Erasanthe henrici. Pour en savoir plus cliquez ici.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, région Centre, à 1000 m, en forêt humide du plateau, dans la région d'Antsirana et de Mahajunga, type décrit dans les Monts Sambirano et le massif de Manongarivo.

    Floraison à Madagascar en avril

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire


    CAPSULES


    Temps de maturation;
    dimensions; longueur: 9cm, largeur: 2cm
    temps de germination: 1 mois

    Aeranthes henrici var. isaloensis H Perrier. (1941)

    Cette espèce a été récemment sortie du genre Aeranthes pour être placée sous la nomination de Erasanthe henrici v isaloensis. Pour en savoir plus cliquez ici.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, région Centre, Région de l'Isalo et forêt d' Analavelona au Nord de Fiherenana, Fianarantsoa, de 500 à 1000 m d'altitude, en forêt sempervirente pluviale et humide des hauts plateaux sur terrain gréseux du trias.

    Floraison à Madagascar en mars

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire

    Aeranthes laxiflora Schltr. (1925)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte subacaule, tige courte de 6 à 7 mm de diamètre couverte par les gaines; de 4 à 5 feuilles ligulées de 11 à 17 cp de long sur 2 à 3.4 cm de large, charnues et de couleur sombre; inflorescence de 10 cm de long, pendante, floraison lâche de 2 à 4 fleurs de couleur blanche à verte-clair, taille médiocre, cachée sous les feuilles, bractée ovale obtiuscule de 2 à 3 fois plus courte que l'ovaire; sépales dorsal lancéolé, longuement acuminé de 14 mm de long; sépales latéraux un peu dilatés sur leur bord antérieur; pétales un peu plus courts que les sépales, ovales acuminés; labelle arrondi, rhombique,courtement acuminéde 12 à 19 mm de long sur 8 mm de large; éperon grèle un peu recourbé en avant cylindrique de 7 à 13 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, régions Centre; Fianarantsoa et Nord; Antsirarana, de 1600 à 1800 m, en forêt de sous bois, à la base des troncs à environ 50 cm. Type décrit dans le massif de l'Andringitra et les Monts Tsaratanana, Ambohimanjaka. Forêt classée d'Analabé, à l'extrème sud du massif de l'Ibity. Mont Ibity,

    Floraison à Madagascar en janvier et février.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaireà froide

    Aeranthes imerinensis Perrier. (1938)

    Origine géographique:

    Plante couramment vendu sous ce nom, il entre en fait en synonymie avec Aeranthes caudata

    Pour en savoir plus cliquez ici.

    Aeranthes leandriana Boser. (1971)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte acaule; de 5 à 6 feuilles linéaires-étroites d'un vert glauque de 10 à 20 cm de long sur 0.5 à 0.8 cm de large, contractées à la base, sommets bilobés arrondis; inflorescence pendante, fleur vert pâle, translucide; sépales de 25 à 32 mm de long, labelle rhomboidal apiculé, à plus grande largeur près de son sommet, cordé à la base; éperon de 10 à 12 mm de long recoubé en avant, renflé en son extrémité, colonne vert foncé à 2 auricules.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, type décrit dans la région duTampoketsa d'Ankasobe, région Centre, de 1400 à 1500 m, en forêt sempervirente humide des hauts plateaux.

    Floraison à Madagascar en novembre, décembre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes moratii Bosser. (1971)

    Description:

    Nommée en l'honneur de Philippe Morat, botaniste français ayant vécu à Madagascar puis nommé directeur au Museum d'histoire naturelle de Paris du laboratoire de phanérogamie de 1986 à 2002.

    Plante épiphyte acaule; de 4 à 5 feuilles epaisses, vertes plus ou moins glauques, linéaires-oblongues, inégalement bilobées au sommet de 10 à 12 cm de long sur 1.5 à 2 cm de large; inflorescences pendantes simples ou ramifiées à l'extrémité, pauciflores, pédoncule couvert de gaines courtes dans les internoeuds, de 30 à 35 cm de long, 4 à 5 fleurs vertes aux extrémités jaunâtres s'ouvrant successivement à l'extrémité de l'inflorescence; sépale dorsal ovale-acuminé de 25 à 27 mm de long sur 8 à 9 mm de large, sépale latéraux un peu plus longs et dilatés en leur bord antérieur, 27 à 30 mm de long sur 10 mm de large; pétales plus petits, ovales-acuminés de 16 à 17 mm de long sur 6 mm de large; labelle ovale-acuminé contracté à la base, 2 crêtes médianes du palais à l'insertion, de 17 à 18 mm de long sur 12 à 13 mm de large; éperon cylindrico-conique court de 6 à 7 mm de long comprimé d'avant en arrière; l'ensemble de la fleur ayant un aspect plutôt étroit assez typique.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, régions Nord et Nord Est, Antsiranana, Sambava, en forêt de basse altitude humide.

    Floraison à Madagascar en février, en décembre en Europe

    Culture:

    Sur plaque en raison de ses inflorescences pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre chaude


    CAPSULES


    Temps de maturation; 190 jours
    dimensions; longueur: 1,9cm, largeur: 0,67cm
    temps de germination:

    Aeranthes multinodis Bosser. (1971)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte acaule; 4 feuilles lineaires-oblongues de 9 à 10 cm de long sur 2.5 à 4 cm de large, épaisses, inégalement bilobées et arrondies au sommet, de 1 à 5 inflorescences pendantes de 15 à 35 cm de long, portant de 1 à 3 fleurs vertes, jaunâtres aux extrémités, fines avec un éperon plus sombre, pédoncules multinodal (à l'origine de son nom d'espèce) totalement couvert par les gaines; sépale dorsal étroit, ovale-lancéolé, acuminé de 27 à 33 mm de long sur 8 à 9 mm de large; sépales latéraux identiques dilatés en leur bord antérieur de 25 à 29 mm de long sur 8 à 9 mm de large; pétales ovales-acuminés de 22 à 29 mm de long sur 7 à 9 mm de large; labelle rhomboide mucroné à l'apex (bande centrale de couleur différente des bords) de 14 à 16 mm de long sur 10 à 12 mm de large, une crète centrale dans sa moitié postérieure, bord denticulés, dans sa moitié antérieure; éperon cylidrique de 7 à 8 mm de long; proche d'Aeranthes longipes.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, région Centre, de 1300 à 1400 m, en forêt de mousse sempervirente humide, lac Tsiazompaniry.

    Floraison à Madagascar en mars.

    Culture:

    Sur plaque en raison de ses inflorescences pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiare.

    Aeranthes neoperrieri Toil.-Gen., Ursch & Bosser. (1960)

    Publication: Dans la revue Notulae Systematicae, 16: 212 (1960).

    Description:

    Plante épiphyte subacaule; de 9 à 10 feuilles épaisses de 9 à 10 cm de long sur 2.5 cm de large, inégalement bilobées, mais parfois presques égaux, inflorescences pendantes de 50 à 70 cm plus ou moins ramifiéées de 3 à 4 rameaux, pédoncules fin portant de 1 à 5 fleurs de couleur verte, gaines brunâtres bien plus courtes que les entrenoeuds; sépale dorsal ovale-subacuminé de 15 mm de long sur 10 mm de large, sépales latéraux identiques, de 17 mm de long, au bord antérieur dilaté dans sa moitié interne; pétales subquadrangulaires puis obtuses-acuminés de 12 à 13 mm de long sur 8 mm de large; labelle subcarré de 15 mm de long sur 14 à 15 mm de large, cordé en son insertion puis deltoïforme, courtement acuminé, bords ondulés, 2 côtes latérales divergentes et une centrale plus courte; éperon cylindrique élargi en son insertion de 10 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les tronc d'arbres couverts de mousses et de lichens, région Est; Toamasina, en forêt sempervirente humide à mousse, holotype: Sangrangato, route de Moramanga à Anosibe, 1500 m.

    Floraison à Madagascar en octobre.

    Culture:

    Sur plaque en raison de ses inflorescences pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre chaude.

    Aeranthes nidus Schltr. (1925)

    Synonymes:

  • A. pseudonidus H. Perrier., (1938)
  • Description:

    Plante épiphyte, à tiges nombreuses formant autour des troncs des touffes denses en forme de nid; tige assez rigides cachée par les gaines de 4 mm de diamètre; feuilles étroites et linéaires de 15 à 20 cm sur 8 à 10 mm de large, subpetiolées vers la base; inflorescences très nombreuses érigées, uniflores groupées par 5 ou 10 en avant de la plante ou rameaux persistant, fleirissant des pendant des années succéssives, inérés sur les noeuds inférieurs de la tige; fleurs blanche avec des points jaunes; sépale dorsal ovale-lancéolé, acuminé de 21 mm de long sur 4.5 mm de large, sépales latétraux plus longs fortement dilatés en leur bord antérieur; pétales rhombés-suborbiculairs de 7 par 6 mm et acuminés de 10 à 11 mm de long; labelle ovale-suborbiculaire, plus large que long de 12 mm sur 11 mm et prolongé par un acumen de 6 mm, palais orné de deux lamelles obliquement ascendantes; éperon cylindrique et obtus de 10 mm.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte les racines encerclant les branches des arbres piégeant les débris, régions Centre et Nord, mont Tsaratanana, Antsiranana, Tsinjoarivo, de 1000 à 2000 m, en forêt à mousses.

    Floraison à Madagascar en janvier-février et mai.

    Culture:

    Plutôt sur plaque, difficile en pot, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes orophila Toill.-Gen. (1958)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Petite plante épiphyte, tige courte de 5 à 10 cm, groupées à la base; feuilles le long de la tige, distiques, épaisses, canaliculées, linéaires éfilées, parfois falciformes; nombreuses inflorescences monoflorales, les gaines brunes couvrent totalement les internoeuds; fleur petite de couleur verte pâle; sépale dorsal ovale-lancéolé de 7 à 9 mm de long sur 3 à 5 mm de large; sépales latéraux identiques, subacuminés; pétales acuminés de 6 à 8 mm de long sur 3 à 5 mm de large; labelle rectangulaire, auriculé à la base de 6 à 7 mm de long sur 7 à 9 mm de large, courtement acuminé de 2 mm; éperon cylindrico-conique de 3 à 5 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, régions Centre, de 2000 à 2500 m, en forêt à mousse humide, Tsaratanana, Manjakatampo: Ankaratra, Marojejy.

    Floraison à Madagascar en novembre à janvier et mai.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre froide

    Aeranthes orthopoda Toil.-Gen., Ursch & Bosser. (1960). (1901)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Publication: Dans la revue Notulae Systematicae, 16: 213 (1960).

    Description:

    Plante épiphyte subacaule; de 11 à 12 feuilles lineaires-oblongues à ligulées, épaisses, inégalement bilobées à l'apex, de 18 à 22 cm de long sur 2.2 à 2.9 cm de large; inflorescences pendantes, grèles, simples ou paucidivisées de 30 à 70 cm de long, gaines courtes, fleurs vertes; sépale dorsal ovale de 18 mm de long sur 10 à 11 mm de large, subacuminé; sépales latéraux, obliques-ovales subacuminés de 22 mm de long sur 12 mm de large; pétales ovales-lancéolés subacuminés, de 18 à 20 mm de long sur 8 à 9 mm de large; labelle suborbiculaire de 15 à 20 mm de long sur 16 à 21 mm de large, courtement apiculé; éperon claviforme paralelle à l'ovaire de 10 à 12 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs couverts de mousses et de lichens, régions Centre, Antananrivo, bassin de la Mandraka, en forêt sempervirente pluviale et humide à mousse des hauts plateaux.

    Culture:

    Sur plaque en raison de ses inflorescences pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiare.

    Aeranthes parvula Schltr. (1913)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte subacaule; de 6 à 7 feuilles linéaires de 10 à 12 cm de long sur 5 à 10 mm de large; inflorescences en général de uniflores érigées de 14 cm de long, filiformes, gaines distantes et plus courtes que les entrenoeuds, fleurs petites d'un blanc-verdâtre aux extrémpités brunes, odorantes; sépale dorsal ovale-lacéolé acuminé, de 10 à 12 mm de long sur 3 mm de large, sépales latéraux similaires élargis en leur bord antérieur au dessous du milieu et de 11.5 mm de long sur 4 mm de large; pétales oblongs acuminés de 8 mm de long sur 2 mm de large; labelle subcarré acuminé en avant de 8 mm de long sur 5 mm de large; colonne élargie au pied, auricules laréraux linéaires-falciformes; éperon claviforme-obtus de 5 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs des tamariniers, région Nord, vallée du Sambirano, Antsiranana.

    Floraison à Madagascar de février à mai.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne à forte, serre intermédiaire à chaude

    Aeranthes peyrotii Bosser. (1971)

    Description:

    Plante épiphyte acaule, de 6 à 8 feuilles sur 2 rangs, linéaires, éfilées, légérement épaisses, gris-vert, bilobées en leur extrémité de 25 à 45 cm de long sur 0.5 à 1 cm de large, pseudo pétiole à la base de 2 à 3 cm de long; 2 à 3 inflorescences pendantes grèles et rigides de 25 à 40 cm de long monoflorale rarement 2 (voir photo), gaines recouvrantes entre chaque noeud qui parait plus épais, grandes fleurs vertes de texture légérement épaisse; sépale dorsal étroit, ovale-lancéolé subacuminé de 3 à 3.8 cm de long sur 6 à 8 mm de large à la base; sépales latéraux semblables étroits très acuminés de 3.2 à 4.5 cm de long sur 9 à 12 mm de large à la base; pétales lancéolés acuminés de 2.5 à 3.5 cm de long sur 7 à 9 mm de large; labelle arrondi, ou subcordé à la base, aplati, oblong ou subpanduré, 2 crètes basales, acuminé, de 2.2 à 2.8 cm de long sur 8 à 12 mm de large; éperon claviforme, dilaté en son extrémité de 8 à 12 mm de long.
    Peut produire des keikis sur les noeuds de l'inflorescence.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, région Centre et Est, en forêt sempervirente humide de basse et moyenne altitude de 850 à 1200 m, lac Mantasoa Toamasina, Antananarivo.

    Floraison à Madagascar de janvier à mars.

    Culture:

    Sur plaque en raison de ses inflorescences pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiare à chaude.


    CAPSULES


    Temps de maturation; 180 jours
    dimensions; longueur: 6,09 cm, largeur: 1 cm
    temps de germination: 30 jours

    Aeranthes polyanthemus Ridl. (1886)

    Description:

    Plante de taille moyenne épiphyte à tige courte de 5 cm; feuilles ligulées, bilobées de 17.5 cm de long sur 1.5 cm de large; inflorescence pendante sous la plante de 12 à 13 cm de long, les plantes les plus agées peuvent produire de 7 à 9 fleurs, étagées et proches, vertes et translucides; sépale dorsal lancéolé-acuminé de 16 mm de long sur 3 mm de large; sépales latéraux similaires avec une dilatation de leur bord antérieur à la base, de 12 mm de long sur 5 mm de large; pétales lancéolés-acuminés de 11 m de long sur 3.5 mm de large; labelle lancéolé subacuminé de 8 mm de long sur 5 mm de large; colonne avec deux expensions latérales en lobule; éperon obtus incurvé de 6 à 7 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte lythophyte, régions Centre; Antananarivo, Fianarantsoa, Ambatovory, en forêt à mousses de 1100 à 1400 m, sur les troncs et les rochers humides.

    Floraison à Madagascar en d'octobre à février.

    Culture:

    Sur plaque, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes ramosa Rolfe. (1901)

    Synonymes:

    Description:

    Plante épiphyte de grande taille acaule; de 5 à 9 longues feuilles coriace loriforme de 15 à 28 cm de long sur 2.2 à 6 cm de large, bilobées-obtuses symétriques à leur extrémité; inflorescence pendante très grèle de 15 à 40 cm de long à floraison successive au fil des années, grappe de 1 à 3 fleurs; bractées de 3 à 4 mm de long, gaines bien plus courtes que les entre-noeuds; fleurs vert sombre; sépale dorsal ovale-lancéolé de 4 cm de long sur. 1.6 cm de large, atténué-aigu à 7 nervures; sépales latéraux soudés à leur base, fortement dilatés en lame trasversale, plus large que le sépale dorsal, 4.5 cm de long sur 2.2 à 2.3 cm de large fortement acuminés; pétales ovales-acuminés arciformes vers le bas, 7 à 9 nervures, de 3.5 cm; labelle auriculé à sa base puis largement obovale de 4 cm de long sur 2 cm de large, 9 nervures dont les 5 médianes droites et simples, les autres ramifiées; éperon court de 1.5 cm de long dilaté en son extrémité; colonne épaisse à auricules deltoïdes-aigus à sa base, 4 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs de Philippia recouverts de mousses et de lichens, région Centre, Tanambe? forêt d'Ankeramadinika, de 1000 à 1400 m, en forêt à mousses.

    Floraison à Madagascar de mai à août, octobre et de décembre à février.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes strangulata Frapp. ex Cordem. (1895)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris, A strangulata.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris, A strangulata.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris, A longipes.

    Synonymes:

    Description:

    Plante épiphyte acaule, tige au mieux de 2 cm; de 3 à 8 feuilles,étroites-linéaires, en forme de V à la coupe, de 17 à 23 cm de long sur 1 à 1.2 cm de large; inflorescence érigée, simple ou à 1 ou 2 razmeaux, rigide de 20 à 35 cm de long, gaines des pédoncules pâles sèches et plus longues que les entre-noeuds, pauciflore, bractées ovales-acuminées plus de deux fois plus courtes que l'ovaire; fleurs verdâtres ou jaunâtres, fines de taille moyenne; sépales ovales puis longuement longuement acuminées de 2 cm, les latéraux un peu dilatésau bord antérieur au-dessus de la base; pétales très proches un peu plus courts; ,labelle rhombé-suborbiculaire et courtement apiculé au sommet de 14 mm de long sur 12 mm de large en sa partie médiane, éperon incurvé en avant, cylindrique obtus de 13 mm de long.

    Plante épiphyte, forêt à mousse sur les troncs couverts de mousse et de lichen, région Centre, de 1400 à 2000 m, Antananarivo, Fianarantsoa, massif de l'Andringitra, au Sud d'Ambositra, sur l'île de La Réunion, plante décrite par Charles Frappier puis reprise par Jacob Cordemoy en 1895 mettant en synonymie les appelations différentes malgaches successives.

    Floraison à Madagascar en février, mars, juillet et septembre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire à froide

    Aeranthes sambiranoensis Schltr. (1925)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte acaule; de 3 à 5 feuilles étroitement linéaires de 23 à 30 cm de long sur 0.9 à 1.4 cm de large; inflorescence ascendante de 30 à 35 cm de long simple, parfois branchue; pédoncule subfiliforme, rigide, gaines plus courtes que les entrenoeuds, pauciflore, bractées lancéolées-acuminées, fleurs verdâtres; sépale dorsal ovale-lancéolé longuement acuminé de 24 mm de long sur 5 à 7 mm de large, sépales latéraux similaires mais dilatés en leur bord antérieur; pétales un peu plus court de 19 mm de long sur 9 mm de large; labelle largement ovale de 19 mm de long sur 10 mm de large, trilobé, lobes latéraux semi-ovales falciformes, acumen médian étroit de 8 mm; éperon de 23 mm droit, projeté en avant et globuleux en son extrémité.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les troncs en forêt sèche et savane arbustive, région Nord-Ouest (vallée de Sambirano), à 800 m d 'altitude.

    Floraison à Madagascar en janvier.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne à forte, serre chaude, regime hydrique réduit en été.

    Aeranthes schlechteri Bosser (1969)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Synonymes:

    Description:

    Plante épiphyte acaule; de 4 à 6 longues feuilles oblongue-ligulées de de 10 à 12 cm de long sur 1.2 à 1.7 cm de large, inégalement bilobées à leur extrémité, de couleur verte sombre et épaisses; inflorescence rigide très grèle de 8 à 20 cm de long uniflore, bractée lancéolée acuminée plus courte que l'ovaire, gaines acuminées et apprimées plus courtes que les entre-noeuds; assez grandes fleurs blanches; sépales linéaires fortement acuminés de 4.5 à 6 cm de long, un peu dilatés vers la base; pétales étroitement lancéolés à la base puis très acuminés de 2.5 cm de long; labelle rhombé-hasté, rétréci à sa base et très acuminé, 3 crêtes pubescentes à la base, de 3.2 à 4 cm de long sur 9 mm de large; éperon courbé en avant, filiforme de 12 cm de long, colonne courte de 3.5 mm.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les arbustes, région vallée du Sambirano, Nord et Nord-Ouest.

    Floraison à Madagascar en mars.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes setiformis Garay (1972)

    Synonymes:

    Description:

    Petite plante épiphyte acaule de 5 à 7 cm de haut; de 4 à 7 feuilles linéaires-ligulées de 3 à 5 cm de long sur 3 à 7 mm de large; inflorescence érigées ou étalée-ascendante de même longueur que les feuilles ou un peu plus longues de 4.5 cm, simple parfois ramifiées à la base, pédoncule sétiforme, gaines distantes, monoflore par branche, bractée ovale-apiculée, 2 fois plus courte que l'ovaire; fleurs petites, verdâtres; sépale dorsal lancéolé-oblong acuminé parfois obtiuscule de 7.5 mm de long; sépales latéraux identiques, légérement dilatés en leur bord antérieur à la base; pétales plus petits de 5.5 mm de long, ovales-obtus et courtement acuminés; labelle suborbiculaire, largement ovale, très obtus de 3.5 mm de long sur 3 mm de large; colonne de 2 mm de long; éperon incurvé en avant, cylindrico-obtus de 4 mm de long..

    Origine géographique:

    Plante épiphyte en forêt à mousses, flanc Est du mont Tsiafajavona, 2000 m.

    Floraison à Madagascar en octobre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre froide.

    Aeranthes setipes Schltr(1925)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Petite plante épiphyte acaule et grèle; de 5 à 7 feuilles linéaires coriaces de 4.5 à 8 cm de long sur 4 à 5.5 mm de large; inflorescences pendantes ou étalées de 6 à 14 cm de long, parfois ramifiées, pédoncule sétiforme, gaines peu nombreuses, bractées ovales-lancéolées acuminées bien plus courtes que l'ovaire pauciflore; fleurs petite, blanc verdâtre; sépale dorsal ovale longuement acuminé de 15 mm de long sur 3 mm de large; sépales latéraux obliquement ovales, longuement acuminés de 16 mm de long sur 4 mm de large; pétales ovales lancéolés, acuminés, de 10 mm de long sur 3 mm de large; labelle largement rhomboïde à la base de 6 mm de long puis très acuminé, 10 mm en tout, donnant naissance à 2 très petis callus près de la base; colonne très courte, 1.25 mm de long, éperon dilaté à l'orifice, cylindrico-conique de 9 mm de long.
    Plante se multipliant par keikis ou bulbilles naissant à la place des anciennes fleurs, l'ensemble formant un gazon tapissant les troncs et les branches.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, en forêt à mousses, 1800 m région Centre Nord, monts Tsaratanana

    Floraison à Madagascar en janvier.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre froide intermédiaire.

    Aeranthes subramosa (Schltr) Garay. (1972)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Synonymes:

    Description:

    Très petite plante épiphyte acaule; de 4 à 6 feuilles linéaires ou linéaires-ligulées de 3.5 à 6 cm de long sur 0.6 à 0.7 cm de large, inégalement et moyennement bilobée en leur extrémité; inflorescence peu pendante ou étalée très grèle de 14 cm de long pauciflore, parfois ramifiée à la base; bractées oblongues-apiculées 2 fois plus courtes que l'ovaire, gaines bien plus courtes que les entre-noeuds; petites fleurs d'un blanc verdâtre; sépales dorsal ovale-lancéolé acuminé de 14 mm de long en tout; sépales latéraux similaires un peu dilatés en leur bord antérieur au dessous de la base, également très acuminés; pétales très larges à la base puis très acuminés, de 0.9 cm; labelle de 5.5 mm de long sur 4.75 mm de large subcarré, apiculé au sommet, tronqué à la base, palais orné vers la base et à sa face supérieure de deux costules obliques; colonne courte de 1.5 mm; éperon court cylindrico-conique incurvé en avant de 6 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les arbres couverts de mousses et de lichens, région Centre-Nord, mont Tsaratanana, de 2000 m.

    Floraison à Madagascar février.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre froide.

    Aeranthes tenella Bosser (1971)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante épiphyte subacaule, tige engainée par les reste fibreux des anciennes feuilles; de 4 à 5 feuilles sur deux rangs, aplaties assez larges, arrondies en leur base et bilobées en leur extrémité, de 2.5 à 5.5 cm de long sur 1 à 1.8 cm de large; 4 ou 5 inflorescences pendantes de 5 à 10 cm de long, de 1 à 2 fleurs, pédoncule grèle parfois ramifié, gaines plus courtes que les entre-noeuds; petites fleurs vert pâle, légérement charnues; sépale dorsal lancéolé-obtus de 18 à 19 mm de long sur 4 mm de large; sépales latéraux asymétriques, ovales-lancéolés obtus de 17 à 18 mm de long sur 6 à 7 mm de large; pétales ovales-subacuminés de 10 à 12 mm de long sur 4.5 mm de large; labelle projeté en avant, rhomboide ou trullé-aigu en son sommet de 10 à 12 mm de long sur 6 à 7 mm de large, cordé à sa base, bords denticulés, une zone papilleuse au niveau du palais à sa face supérieure, prolongé en avant par une crète centrale; colonne de 4 à 4.5 mm de long; éperon subcylindrique obtus, dilaté en son extrémité de 6 à 6.6 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte, région Centre Est, mont Marojejy, 1400 à 1500 m, en forêt à mousses.

    Floraison à Madagascar en janvier.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire.

    Aeranthes tricalcarata H.Perrier. (1939)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante de 20 à 40 cm assez fine, tige de 20 à 40 cm ramifiée et comprimée de 3 à 4 mm de large, racines blanches épaisses; nombreuses feuilles distiques, linéaires de 2.6 cm de long sur 0.6 à 1 cm de large, atténuées vers le sommet, inégalement bilobées obtuses; inflorescence uniflore, perçant la gaine, plus courte que la feuille, pédoncule très court, 5 mm de long, couvert de gaines, bractée brune tubuleuse obtuse de 3 à 3.5 mm de long, ovaire pédicellé de 10 à 13 mm de long triailé, fleur verte; sépales ovales-lancéolés aigus de 2.6 à 2.7 cm de long sur 0.7 cm de large, les latéraux dilatés en leur bord antérieur et à la base; pétales ovales-lancéolés à 7 nervures, de 2.4 à 2.6 cm de long sur 0.7 à 0.8 cm de large; labelle assez large à sa base de 4.5 mm, lame suborbiculaire ou largement ovale de 20 sur 20 mm de large, échancré au bord antérieur, colonne courbée en avant, de 7 mm de long, le fond creusé de 3 éperons, orné en avant de ces éperons d'une carène bifide; éperons latéraux triangulaires-obtus plus larges que hauts, de 8 sur 5 mm, droits pendants, l'éperon médian courbé en avant de 10 mm de long, plus étroit, en massue obtuse atténuée du sommet vers la base.

    Origine géographique:

    Plante lithophyte saxicole sur les roches gneissitiques ombragées et humides, environ d'Isomonony, vallée du Manombolo, bassin de la Mandrare, Centre-Sud; Toliara, 1200 m.

    Floraison à Madagascar en décembre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte ou à la manière des Cattleya lithophytes, mélange de pouzzolane et d'argile expansée, lumière moyenne, serre chaude-intermédiaire.

    Aeranthes tropophila H.Perrier. (1939)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Plante subacaule, tige couverte des gaines fibreuses des anciennes feuilles, 5 à 7 feuilles sur deux rangs, linéaires-oblongues, carènées à leur face inférieure, bilobées arrondies à l'extrémité, de 10 à 17 cm de long sur 1.5 à 1.9 cm de large; de 3 à 5 inflorescences très courtes emmergeant sous les feuilles de 2 à 2.5 cm de long et portant de 1 à 4 fleurs, pédoncule très court totalement couvert de gaines, fleur blanche-verte, transparente; sépale dorsal lancéolé-aigu de 11 à 16 mm de long sur 3 à 3.5 mm de large, sépales latéraux de 12 à 16 mm de long sur 4 à 4.5 mm de large; pétales réfléchis, lancéolés-aigus, de 10 à 13 mm de long sur 2.8 à 2.3 mm de large; labelle ovale-oblong, sommet aigu ou apiculé, bords ondulés, cordé à la base, crète papilleuse triangulaire à sa face supérieure, de 7 à 8 mm de long sur 4.5 mm de large, échancré au bord antérieur, l'éperon cylindrique et obtus, dilaté en son extrémité inférieure, de 5 à 6 mm de long.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte en forêt sèche déciduale de l'Ouest et du Nord sur les buissons en zone calcaire, Antsiranana, île des Français, Vallée de la Bekopaka.

    Floraison à Madagascar d'août à octobre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, lumière moyenne à forte, période de restriction hydrique en été, serre chaude.

    Aeranthes virginalis D. Roberts. (2005)

    Herbier: Royal Botanic Gardens Kew, Londres.

    Description:

    Plante subacaule, tige épaisse couverte de gaines fibreuses des anciennes feuilles; racines glabres et blanches de 2 mm de diamètre; feuilles oblongues-ligulées, de 30 cm de long et plus et de 3.6 cm de large, inégalement bilobées obtuses; inflorescence pendante, arquée, de plus de 60 cm de long, multiflore, les noeuds produisant des keikis, gaines brunes lancéolées-aigues couvrant une grande partie du internoeuds du pédoncule, fleur vert-pâle, transparente; sépale dorsal érigé, étroit à sa base, ovale-acuminé, réfléchis en son extrémité, de 4 à 4.4 cm de long sur 0.9 à 1.1 cm de large, sépales latéraux accolés à la base, fortement falciformes, projetés en avant, acuminés, les extrémités se croisant en avant du labelle, de 3 à 3.3 cm de long sur 1.2 à 1.5 cm de large; pétales ovales-acuminés dans un plan perpendiculaire à la colonne de 3 à 3.3 cm de long sur 1 cm de large; labelle ovale-triangulaire acuminé, défléchi en arrière au delà de sa partie médiane de 3.3 cm de long sur 1.6 à 1.9 cm de large; éperon recourbé en avant après son milieu puis étroit jusqu'à son extrémité de 18 mm le long sur 3 mm de large.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte dans les Comores, île de Moheli, forêt humide à mousse, 600 m.

    Floraison en décembre.

    Culture:

    Sur plaque, en raison de ses longues hampes pendantes ou en pot suspendu, compost épiphyte, lumière moyenne, serre chaude.

    Agrostophyllum occidentale Schltr. (1915)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Herbier suite: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Genre contenant une centaines d'espèces une seule à Madagascar
    Grande plante formant des touffes denses, longue tige de plus de 40 cm de long, comprimée latéralement totalement couverte de gaines fibreuses et rigides; feuilles linéaires sur deux rang tout au long de la tige, distiques, de 10 cm de long sur 1 cm de large; inflorescences terminales de petites fleurs disposées en boule de couleurs crème pâle.

    Origine géographique:

    Plante litophyte, épiphyte sur de garnds arbres, Latanier (Palmier), 400 m, Seychelles.

    Floraison de décembre à mars.

    Culture:

    En pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre chaude.

    Ambrella longituba H.Perrier. (1934)

    Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.

    Description:

    Genre décrit par Henry Perrier de La Bathie sur la base d'une espèce découverte au pied de la montagne d'Ambre en 1934, d'ou le nom de genre.
    Plante épiphyte, tige érigée de 10 cm de long; de 5 à 6 feuilles aplaties, éliptiques à ovales-oblongues, contractées en leur base, inégalement et obtusement bilobées en leur extrémité, de 5 à 9 cm de long sur 1.6 à 2.2 cm de large; inflorescence pluriflore naissant sous les feuilles, gaines courtes, pédoncule de 5 à 6 cm de long, pédicèle et ovaire de 9 à 10 mm de long; fleurs vertes tubuliformes; sépales et pétales identiques lancéolés-aigues étroits de 4 cm de long sur 6 mm de large; labelle tubulé à sa base sur 3 cm puis trilobé, lobe médian ovale de 1.8 cm sur 1.3 cm de large, lobes latéraux de 6 mm de long sur 4 mm de large; éperon cylindrique et incurvé en avant de 3.5 cm de long et de 6 à 7 mm de large.

    Origine géographique:

    Plante épiphyte sur les branches de Viguieranthus alternans ex Calliandra alternans. Herbier: Muséum d'histoire naturelle de Paris.
    Photo de Calliandra:
    montagne d'Ambre, Nord de Madagascar, 800 m.

    Floraison à Madagascar en novembre.

    Culture:

    Sur plaque, en pot, compost épiphyte, serre chaude-intermédiaire.