LES ORCHIDÉES DE MADAGASCAR

Sommaire




carte phytogéographique


Liste des orchidées de Madagascar par ordre alphabétique

Angraecum sedifolium à Auxopus madagascariensis




Angraecum sedifolium Schltr. (1925)

section: Angraecoides

Origine géographique:

Petite plante épiphyte érigée ou pendante de 15 cm de long, tiges densément feuillées, feuilles étroite-linéaires 20 à 25 sur 1,5 à 2,5 mm ressemblent à sedum, subcylindriques, subtriquètres et carénées dorsalement, inflorescences uniflores, plus courtes que les feuilles, fleurs assez petites vert jaunâtre, périanthe de 15 mm environ; sépale de 8 mm de long, pétale plus petits et plus étroits; labelle largement rhombique de 7.5 sur 5 mm, éperon de 13 mm toujours érigé.
Pousse sur les arbres couverts de mousses et de lichens, région Centre et d'altitude, en forêt à mousses à de 900 à 2000 m d'altitude. Mont Tsiafajovana (Ankaratra), Antananarivo, région Est, Toamasina

Floraison à Madagascar de Décembre à Mai

Culture:

sur plaque ou en pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiare.

Angraecum sesquipedale Thouars. (1822)

section: Angraecum

La fabuleuse fleur de Charles Darwin, dons l'éperon était si long, plus de 30 cm que celui-ci imagina un insecte à la trompe aussi longue, celui-ci ne fut découvert que 50 ans plus tard et l'espèce fut appelé Xanthopan morgani predicta.
OU
Pour en savoir plus

Synonymes:

  • Aeranthes sesquipedalis (Thouars) Lindl. (1824)
  • Macroplectrum sequipedale (Thouars) Pfitzrer. (1889)
  • Angorchis sesquipedalis (Thouars) Kuntze. (1891)
  • Mystacidium sesquipedale (Thouars) Rolfe. (1904)

Description:

Orchidée adulte de grande taille, raide, parfois en touffe, tige rarement droite, 20 à 50 cm de haut et plus 1.8 cm de diamètre; feuilles nombreuses, intriquées, un peu raides, loriformes de 20 à 40 cm de long sur 6.5 cm de large, inégalement bilobées au sommet; racines grises, striées longitudinalement de 8 à 9 mm de diamètre; inflorescences de une à deux fleurs, naissant à l'aissèle des feuilles, peut en porter selon l'age de la plante jusqu'à 6, plus courte que les feuilles, 20 cm, diamètre de 8 mm; bractée de 2 cm, 1/4 de l'ensemble ovaire pédicelle; pédicelle de 5 cm de long sur 7 à 8 mm de diamètre, ovaire de 4 cm caréné (6), 2 cm de diamètre; fleur blanche de grande taille, stelliforme; sépales ovale acuminé, le dorsal de 8 à 8.5 cm de long sur 2.5 à 2.8 cm de large, les latéraux unis par la base de 9 cm de long sur 2.4 à 2.5 cm de large; pétales un peu plus courts, de même forme, 7.5 cm de long sur 3 cm à leur base pour atteindre 1.7 cm de large à mi longueur; labelle ovale puis acuminé obtus au sommet de 7 cm de long sur 4.5 cm puis s'effilant à 3 cm de large, acumen de 2.5 cm de long, deux gros callus en bosse sur les côtés de l'entrée de l'éperon, une carénule médiane en avant se continant vers la base de l'éperon; éperon de 30 à 35 cm de long, sans doute le plus long du genre Angraecum à Madagascar, 5 à 6 mm de diamètre; colonne courte de 10 mm de large sur 6 mm de haut, auricules carrés, anthères de 5 mm, deux pollinies oblongues à caudicule rétractile.

Fleur très populaire à Madagascar, communément appelée l'étoile ou la comète de Madagascar.

Origine géographique:

Plante épiphyte, lithophyte plus rarement, semi-terrestre, sur les troncs, les roches et la forêt côtière (canal des Pangalanes, Nosy Boraha) région Est, du niveau de la mer à 100 m.

Floraison:

A Madagascar de juin à novembre, en Europe de janvier à mars; fortement parfumée la nuit et fécondée alors par le célèbre papillon de Darwin "Xanthopan morgani predicta", .

Culture:

Sur plaque rarement, la taille de la plante est peu appropriée , en pot, compost semi-épiphyte ou semi- terrestre, on pourra utiliser un mélange avec; écorce de pin 30% taille moyenne, billes d'argiles taille moyenne 30% et 30% de sphaigne séchée, lumière forte, serre chaude

CAPSULES


Temps de maturation; 136 jours à revoir
dimensions; longueur: 4.5 cm, largeur: 3.2 cm
temps de germination: 1 mois

Angraecum sesquipedale var angustifolium Bosser & Morat. (1972)

section: Angraecum

Synonymes:

  • Angraecum bosseri Senghas. (1973)
Origine géographique:

Plante terrestre, région d'altitude, montagneuse, en forêt décidue saisonnière sèche, en forêt claire sous les arbustes poussant dans le sable, W de Toliara.

Description:

Orchidée adulte plus petite que la précédente, raide et moins touffue que l'espèce type, xérophylle, Les feuilles sont plus étroites que l'espèce type. Fleur quasiment identique, plus souvent solitaire.

Floraison:

A Madagascar de mai à juin, en Europe de janvier à février.

Culture:

En pot, compost terrestre, bien drainant, lumière forte, serre chaude, repos en fin d'été, cette espèce diffère de la précédente par sa végétation aux feuilles plus étroites lancéolées

Description:

Angraecum setipes Schltr. (1925)

section: Acaulia

Origine géographique:

Plante épiphyte, forêt de mousse et de lichen, région d'Antananarivo, Fianarantsoa, (Ankaratra), forêt d'Andasibé,Toamasina, Onive, Toliara de 600 à 2000 m

Description:

Orchidée au port retombant, épiphyte de 7 à 13 cm de long, acaule; Feuilles minces lancéolées linéaires au nombre de 5 à 6, de 35 à 110 mm de long sur 3 à 8 mm de large inégalement bilobées aiguës au sommet; nombreuses inflorescences de 5 à 9 cm portant de une à deux fleurs verte jaune de petite taille; sépales ovales-obtus les latéraux un peu carénés de 6 à 7 mm de long; pétales ovales-obtus de 6 mm plus étroits que les pétales; labelle suborbiculaire largement rhombé de 7 sur 7 mm, apiculé; éperon horizontal, subfiliforme cylindrique très fin en son extrémité de 22 mm de long.

Floraison:

A Madagascar de septembre à fevrier

Culture:

Sur plaque ou en pot, compost épiphyte, on pourra utiliser un mélange avec; écorce de pin 70% taille moyenne, billes d'argiles taille moyenne 30%, lumière moyenne, serre chaude.

Angraecum sororium Schltr. (1925)

section: Angraecum

Origine géographique:

Plante lithophyte ou épiphyte, exposée en plein soleil, région Centre, de 1600 à 2200 m, dans les montagnes isolées, mont Ibity, Ambatofanjehana (Betsileo), Ambatofinandrahana, mont Angavokely (Imerina), Antongona autour des anciennes fortifications.

Description:

Orchidée adulte de grande taille, jusqu'à 80 cm, elle donne souvent naissance à des rejets à son pied. feuilles dans la moitié supérieure de la plante en deux rangs, rigides ligulées et arquées concaves vers le haut, bilobées à l'apex, engainantes à leurs base sur la tige, de 18 cm à 30 cm sur 3 à 4.5 cm. Inflorescence, axillaire, plus courte que les feuilles, portant de 1 à 4 fleurs. Grande fleur blanche. Sépales, lancéolés aigüs, élargis à leur base, portant une fine carène à leur dos, 5 à 6 cm de long sur 1.6 de large; pétales falciformes et plus larges de 5 à 6 cm de long sur 2 cm de large; labelle suborbiculaire acuminé, épais, en son apex de 5 à 6 cm de long sur 3 à 6.5 de large; éperon vert pâle, graduellement aminci depuis son origine en arrière du labelle, 25 à 32 cm

Cette plante est très populaire à Madagascar en particulier à Antananrivo, ce qui à favorisé sa surexploitation et il bien plus difficile actuellement de la voir sur le terrain.

 

Floraison à Madagascar de Janvier à Mars, en Europe en été.

Culture:

En pot, compost épiphyte, lumière directe toute l'année, floraison difficile en serre et sous nos latitudes en raison de ses besoins en lumière, sortir en été comme les vanda, pour augmenter la quantité de lumière accumulée, serre intermédiaire à froide, diminuer les arrosages en hiver, conserver une bonne hygrométrie surtout par forte chaleur en pulvérisant régulièrement la plante, arrosages régulier en période de croissance, laisser sécher en deux, engrais demi-dose du printemps à novembre.

 

Angraecum striatum Thouars .

section: Hadrangis

Origine géographique:

J'ai choisi d'ajouter à cette série l'angraecum striatum malgrès qu'il soit endémique de l'île de La Réunion et des Mascareignes. Assez commune par endroit elle mérite d'être plus connue et protégée de par sa beauté et sa particularité:
Espèce épiphyte, en forêt humide de moyenne à haute altitude 900 à 1500 m .

Description:

Les feuilles striées, assez rigides, longues de 10 à 15 cm, larges d'environ 2 cm. Les stries sont parallèles à la nervure centrale, au nombre de 5 dans le premier tiers de la longueur de la feuille puis de 4. Tige cauliforme pouvant atteidre plusieurs dizaines de centimètres chez des sujets âgés, des rejets se forment à la base de la plante prenant alors la forme d'une touffe. Les hampes florales un peu plus courte que les feuilles sont érigée et portent de 7 à 10 fleurs. Les fleurs ont un périanthe de 2 à 2,5 cm sont blanches avec une colonne et un éperon verts. Le pédicelle de la fleur, long de 1,5 à 1,8 cm, est masqué par une bractée brune le recouvrant entièrement. Sépale dorsal (1,7 x 0,7), sépales latéraux (1,8 x 0,7), pétales (1,5 x 0,6), le labelle est typique, ovale lancéolé, blanc avec une tache verte marquée tout autour du pied de la colonne (1,2 x 0,7). L'éperon vert est très court (0,3 cm de long).

Floraison à La Réunion de février à avril

Culture:

En pot, compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire, forte hygrométrie, bonne ventilation

Angraecum tenuipes summerth (1951).

section: Gomphocentrum

Synonymes:

  • Angraecum ischnopus Schltr. (1916)

Origine géographique:

dans la forêt à mousse et à lichen, région Centre et Nord, Antananarivo, Antsirana, Mont Tsaratanana, altitude 1400 à 2500 m.

Description:

Plante épiphyte; tige de plus de 30 cm de long, feuilles linéaires inégalement bilobées-obtuses de 5 à 8.5 cm de long sur 0.3 à 0.6 cm de large parfois un peu ramifiées et plus ou moins ascendante; inflorescence très fine naissant à la racine des feuilles portant de une à trois fleurs; fleurs petites, verdâtres, translucides; sépales ovales apiculées-aigues de 5 à 7 mm de long; sépales identiques plus petites; labelle ovale concave, légérement acuminé de 6 mm de long sur 3 mm de large; éperon aussi long que le labelle, incurvé s'évasant vers son extrémité; ovaire tordu sur lui même de 5 mm de long.

Floraison de septembre à décembre.

Culture:

Compost épiphyte, lumière moyenne, serre intermédiaire-froide, forte hygrométrie, bonne ventilation

Angraecum urschianum Toilliez-Genoud & Bosser. (1961)

section: Perrierangraecum, groupe 2

Description:

Très petite plante de 2 à 3 cm de haut, feuilles épaisses vert sombre grélées, bilobées de 8 à 23 mm de long sur 5 à 8 mm de large. Une seule fleur grande par rapport à la taille de la plante, blanche légérement jaune vert au niveau des sépales et pétales, labelle blanc, sépales lancéolés, 10 à 11 mm de long sur 3 mm de large, pétales plus court, labelle ovale triangulaire, 10 à 13 mm de long sur 7.5 à 9 mm de large, éperon filiforme de 10 à 12 cm de long

Origine géographique:

Plante épiphyte, en forêt tropicale humide, altitude moyenne, région Est, Moramanga, lac Aloatra

Floraison à Madagascar en septembre, en Europe en avril

Culture:

Sur plaque étant donné la taille de la plante, compost épiphyte, lumière faible, serre intermédiaire

Angraecum vesiculiferum Schltr. (1925)

section: Borryangraecum

Description::

Petite plante épiphyte acaule de 5 à 10 cm de haut; 3 à 4 feuilles minces, ligulées lancéolées de 5 cm de long, large de 8 à 10 mm, légérement en forme de V à la section médiane; inflorescences plus courtes que les feuilles (1/2), de 2 à 3 fleurs de couleur verte; sépales lancéolés, le dorsal un peu plus arrondi et large, 5 mm de long, légérement récurvés; pétales plus étroites, légérement plus courtes; labelle largement ovale de 4.5 mm de long sur 3 mm de large, concave acuminé; éperon recurvé, vésiculaire en son extrémité, 2.5 mm de long, ovaire enroulé sur lui même de 3 mm de long.

Origine géographique:

Culture:

Sur plaque vu le port de la plante, lumière moyenne, serre froide

Angraecum viguieri Schltr. (1922)

section: Humblotiangraecum

Description:

Plante épiphyte; tige plus ou moins allongée jusqu'à 10 à 90 cm,et de 6 à 7 mm de diamètre; racines véruqueuses; de 12 à 20 feuilles sur 2 rangs insérées perpendiculairement à la tige, ligulées-linéaires de 6 à 14 cm de long sur 0.8 à 1.2 cm de large, inégalement bilobées à leur extrémité; inflorescence uniflore, pédoncule de 3 à 3.5 cm, 2 à 3 gaines étroites et scarieuses à la base, bractée non engainante ovale-apiculée de 1 cm, bien plus courte que l'ovaire; ovaire tricostulé; fleur blanche de grande taille variable selon le clone (en culture), souvent teintée de nuances oranges-brunes d'un très bel effet; sépales et pétales linéaires-ligulées de 5.5 à 8.5 cm de long sur 0.5 à 0.8 cm de large à la base; labelle en forme de conque, de 5 à 6 cm de long très large en son milieu 3.6 cm, démarant par un orifice très large au pied de l'éperon de 16 à 18 mm, limbe arrondi latéralement puis bruquement contracté en acumen aigu long de 15 mm, une carène au dessus à l'orifice de l'éperon; éperon très dilaté à son insertion puis progressivement filiforme jusqu'à son sommet, de 10 à 13 cm de long.

Origine géographique:

Plante épiphyte, régions Centre, à 900 m, en forêt sempervirente pluviale et humide du plateau, Analamazoatra.

Floraison à Madagascar en Novembre, en Europe en mars avril.

Culture:

Sur plaque vu le port de la plante, lumière moyenne, serre intermédiaire, bien adaptée en collection ou des clones de plus grande taille et plus colorés ont été produits.

CAPSULES



graine: binoculaire : grossissement x 40


graine: microscope : grossissement x 100


Photo Dominique Karadjoff

Temps de maturation; 349 jours.
Dimensions; longueur: 4,5 cm, largeur: 1,52 cm.
Temps de germination: 60 jours sur milieu de Knudson C orchids modifié ou Muraschingue & Skoog.

Auxopus madagascariensis Schltr. (1924)

Origine géographique:

Plante terrestre en forêt décidue sèche saisonnière et en forêt ouverte, dans les éboulements rocheux gréseux, région Ouest.

Floraison à Madagascar en Janvier

Culture:

En pot, compost terrestre aéré, lumière moyenne à forte, serre chaude